Du fait de l'actuelle traversée d'une période tristement anniversique, force est de constater que celui qui écrit ce blog manque singulièrement de l'énergie qui lui permettrait de rédiger et poster quotidiennement des notes en cet espace blogguesque circonstantiellement déserté (quoique temporairement). Victor se trouvant lui-même en petite forme, et par là-même indisponible (quoique naturellement polymorphe, il n'en reste pas moins entier ainsi qu'un tantinet psychorigide), Odette n'ayant (par arbitraire décision de celui qui écrit ce blog) " pas droit au chapitre ", et Lord Sandra Von Bullock entamant semble-t-il à peine sa gestation, il semble patent que nous nous dirigions benoîtement vers un (petit) épisode de vacance ponctuelle, chose qui, à n'en point douter, n'aura guère de conséquence sur la marche globale du monde (similairement global). Juste un petite incursion du vide dans le rien global (et particulier)...